Financer ses études à l'étranger

14/1/2022

L’Erasmus, une sacré expérience dont tu rentreras grandi (ou non, pas de jugement), et la tête remplie de bons souvenirs.

Une sacré expérience certes, qui coûte son petit pesant en or quand même.

On t’a donc listé les différentes options disponibles pour t’aider à financer tes études, ou ton stage, à l’étranger !

Financer ses études grâce à des bourses ou des aides

La bourse Erasmus +

Qui peut en bénéficier ?

Si ton échange se fait dans un des 27 pays de l’Union européenne (et oui, notre chère Angleterre nous a quitté), en Turquie, en Islande, en Norvège, en Macédoine ou au Liechtenstein, tu peux potentiellement y avoir accès. Mais pour cela tu dois remplir ces 4 critères :

  • Être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur
  • Les établissements d’origine et d’accueil doivent être partenaires du programme Erasmus
  • La durée du séjour doit être comprise entre 2 mois et 1 an pour les stages, et 3 mois et 1 an pour les études

Bon à savoir : la bourse Erasmus + est accessible pour les personnes souhaitant faire une partie de leurs études à l’étranger, mais également à celles souhaitant effectuer un stage.

Petit plus, elle ne dépend pas de tes ressources, et est cumulable avec :

  • les bourses sur critères sociaux versées par les Crous
  • les aides à la mobilité internationale parfois attribuées par les régions et les municipalités.

Quel est le montant de la bourse ?

Le montant varie en fonction de ton pays de destination, et de la durée de ton échange (l’aide peut atteindre jusqu’à 520 € par mois pour un stage, et 370 € par mois pour des études).

À qui dois-je m’adresser  ?

Si tu souhaites faire une demande de bourse Erasmus +, tu dois te renseigner auprès du service des relations internationales de ton établissement, qui t’accompagnera dans tes démarches.

Attention : essaye de t’y prendre à l’avance, il faut compter entre 6, et 12 mois de délai avant le début de ton séjour à l'étranger.

Besoin de plus d’informations ?

Tu peux trouver tout ce dont tu auras besoin sur le site Génération Erasmus +.

La bourse du Conseil de l’Europe

C’est une bourse sur critères sociaux, destinée aux étudiants boursiers français qui partent poursuivre leur scolarité dans un des pays membres du Conseil de l’Europe.

Attention cependant, de nombreuses formations ne sont pas éligibles à cette bourse (tels que les formations artistiques, les formations paramédicales ou sanitaires et sociales, les formations agricoles, les formations à distance quel que soit le secteur choisi, les formations de mise à niveau linguistique).

Qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier de cette bourse il faut remplir un certain nombre de conditions :

1. Conditions liées aux études à l’étranger :

  • Tu dois être inscrit à temps plein dans un établissement supérieur pendant une année universitaire ou deux semestres
  • Justifier ta présence par des relevés de notes ou une attestation par exemple

2. Conditions liées aux critères sociaux, il te faudra justifier :

  • Des ressources du foyer du demandeur (généralement celles des parents)
  • Du nombre d’enfants à charge de la famille du demandeur
  • De la distance entre le lieu d’étude, le domicile du demandeur, et le foyer familial

Il est donc indispensable de justifier d’un domicile dans le pays d’études, par un bail ou des quittances de loyer par exemple.

Bon à savoir : elle est cumulable avec une aide à la mobilité internationale sous certaines conditions.

Quel est le montant de la bourse ?

Étant une bourse sur critères sociaux, le montant dépend des ressources de la famille du demandeur, et peut aller de 1 035 € à 6 815 € par an.

À qui dois-je m’adresser  ?

Pour postuler à la bourse du Conseil de l’Europe, tu dois suivre les démarches suivantes :

  • Compléter ton Dossier Social Etudiant
  • Remplir une demande de bourse pour études dans un pays membre du Conseil de l’Europe (tu trouveras le formulaire sur ton espace personnel)
  • Préparer les pièces justificatives à ton dossier (pièce d’identité, certificat de scolarité de l’établissement fréquenté, justificatif de domicile dans le pays)
  • Renvoyer le tout sous format PDF via le service Messervicesetudiant.gouv.fr, rubrique « Suivi de DSE », puis « Déposer des pièces dans mon DSE pour 2021/2022 ».

Besoin de plus d’informations ?

Si tu souhaites avoir plus d’informations, tu peux tout trouver ici.

L’Aide à la mobilité internationale (AMI)

Elle te permet de suivre une formation supérieure à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échanges, ou d'effectuer un stage international.

Qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’AMI tu dois cocher ces 4 cases :

  • Tu es boursier de l'enseignement supérieur sur critères sociaux, ou bénéficiaire d'une allocation annuelle (dispositif des aides spécifiques)
  • Ton séjour aidé à l'étranger dure entre 2 et 9 mois consécutifs
  • Tu prépares un diplôme national relevant de la compétence du ministère chargé de l'enseignement supérieur, dans un établissement d’enseignement supérieur public / qui a engagé une démarche de contractualisation avec l’État
  • Ta formation ou ton stage à l'étranger s'inscrit dans le cadre de tes études

Bon à savoir : au cours de l'ensemble de tes études supérieures, tu peux bénéficier plusieurs fois d'une aide à la mobilité. Mais, elle ne peut pas dépasser un total de 9 mois cumulés.

ET elle est également cumulable avec une aide au mérite, et une bourse sur critères sociaux.

Quel est le montant de l’aide ?

Le montant de l’Aide à la mobilité internationale s’élève à 400 € par mois pour l’année universitaire 2021-2022.

Ce montant est directement versé par ton établissement. Tu peux demander à ce qu’une mensualité soit versée avant ton départ.

À qui dois-je m’adresser  ?

Pour postuler à cette aide, il faut que tu récupères auprès du service des relations internationales de ton établissement un dossier de demande d'aide à la mobilité, que tu le remplisses, et que tu leur déposes. Tu dois également y joindre un projet de séjour d'études, ou de stage à l'étranger.

Par la suite, le chef d'établissement retient les candidatures en fonction de :

  • la qualité et l'intérêt pédagogique de ton projet,
  • sa conformité avec la politique internationale menée par l'établissement.

Attention : encore une fois, essaye de t’y prendre à l’avance !

Besoin de plus d’informations ?

Toutes les informations à ce sujet sont ici.

Les bourses accordées par les collectivités régionales, les aides départementales, et municipales

Les collectivités territoriales offrent également des bourses pour étudier à l’étranger.

Les aides et bourses sont propres à chaque région, département, ou municipalité. On te conseille donc de te renseigner auprès de chacune d’entre elles.

Tu peux trouver une liste de certaines d’entre-elles ici.

Les bourses proposées par des organismes d’échanges

Tu peux également te renseigner sur les différents organismes d’échanges offrant des bourses aux étudiants étrangers :

Les aides des programmes d’échanges

Certains programmes d’échanges te permettent de ne payer que les frais de scolarité de ton établissement en France, et donc de réaliser des économies (le prix des universités aux États-Unis est très élevé par exemple). Il en existe deux très connus :

  • Le MICEFA : programme d'échanges entre des universités principalement américaines et canadiennes, et des établissements d'enseignement supérieur franciliens. Il te donne accès à une aide à la mobilité.
  • Le PQÉÉ : convention entre des établissements français et des établissements canadiens de la province du Québec. Grâce à ce programme tu ne payes pas les frais d’inscription de ton université canadienne.

Les bourses accordées par ton établissement

Certains établissements (notamment les universités) proposent des bourses à destination des étudiants qui souhaitent effectuer une partie de leur cursus à l’étranger.

Elles sont souvent accordées au mérite (et donc en fonction de tes notes), ou alors elles dépendent de ton niveau social. Pour avoir plus d’informations, rapproche toi du service international de ton établissement.

Attention : comme tu ne seras sûrement pas le seul à postuler (et en cas de refus), pense à t’y prendre à l’avance !

Les bourses des fondations

De nombreuses fondations proposent des aides aux étudiants français souhaitant étudier à l’étranger.

Voici une liste non-exhaustive de certaines d’entre-elles :

  • Rotary Club : si tu as entre 15 et 19 ans, et que tu souhaites découvrir une langue et une nouvelle culture
  • Sauvé : une fondation qui propose des programmes de bourses et subventions pour étudier au Canada
  • La fondation Kenza qui aide chaque année quelques étudiants en beaux-arts et en histoire de l’art
  • Vocation : pour tes études à l’étranger, ou un projet spécifique
  • La fondation Pierre Ledoux : si tu souhaites aller dans un pays émergent
  • La fondation Georges Besse : pour les étudiants ingénieurs.

Financer tes études avec un prêt étudiant

Si tu n’es éligible à aucune de ses bourses, ou qu’elles ne sont pas suffisantes, tu peux recourir au prêt étudiant. C’est un crédit à la consommation ayant un TAEG plus bas que la moyenne, car il est destiné aux étudiants.

N’hésite pas à te renseigner sur les partenariats de ton établissement avec les banques afin de bénéficier d’un taux préférentiel.

Et si tu as besoin de conseils, tu peux aller voir notre guide du prêt étudiant.

Prendre un job étudiant

Que ce soit avant de partir à l’étranger pour pouvoir mettre de côté, ou alors une fois sur place, le job étudiant est une bonne solution pour financer une partie de ton séjour.

Si tu souhaites travailler au cours de ton échange, pense à te renseigner au préalable sur les conditions du pays en question.

Ou être jeune fille/homme au pair

Le statut de jeune fille/homme au pair n’interdit pas de poursuivre une scolarité au même moment. Cependant, lors de ta recherche, tu dois spécifier que tu suivras également un cursus scolaire.

Assure-toi également que tu seras capable de travailler, d’assumer les responsabilités de ce statut, et de suivre tes cours.

Voilà, voilà, on a fait le tour !

Et si jamais tu te sens un peu perdu face à tant d’informations, Smarto a lancé un simulateur de bourse qui te permet de savoir à quelles aides tu peux avoir accès, en moins de 5 minutes top chrono !

On espère que cet article te sera utile, et que tu pourras nous raconter tes anecdotes à l’étranger.

Si tu as des questions, n’hésite pas à nous les poser sur notre communauté.